actu Toutes les offres d'emploi
Postuler

Responsable de service (H/F)

Direction de la transformation de l'économie régionale

Rattachement fonctionnel : Service bio économie et alimentation

Localisation Lille
Filière Administrative ; Technique
Catégorie A
Fin de publication 16/06/2024
Réf. 240513-35286

Contexte du poste

  Au sein du Pôle Travail - Entreprises et Emploi, la Direction de la Transformation de l'Economie Régionale (DTER) et la Direction des Entreprises fonctionnent en articulation étroite pour déployer l'action économique de la Région.   La DTER a vocation à piloter les stratégies régionales concourant à la transformation des différents secteurs économiques importants pour nos territoires : secteurs traditionnels dans lesquels la région a une position d'excellence, secteurs nouveaux, à enjeux, compte tenu de leur importance dans le cadre des transitions en cours.   Pour ces différents secteurs économiques, la transformation doit aboutir à une plus grande résilience des entreprises, à travers la diffusion des leviers actuels de compétitivité : économie circulaire, économie de la fonctionnalité, efficacité énergétique, utilisation des bio-ressources, capacité d'innovation garantissant la performance économique, elles-mêmes conditionnant durablement le potentiel concurrentiel des entreprises dans le cadre de marchés ouverts au niveau international. Cette transformation s'inscrit dans plusieurs orientations déjà tracées par le Conseil Régional (feuille de route rev3, stratégie de mobilisation des Fonds Européens pour le Développement régional - FEDER, avec la stratégie de spécialisation intelligente) ou à venir (SRDEII). Enfin cette direction a également comme objectif de mobiliser le maximum de moyens financiers nationaux et européens au service des projets régionaux, directement ou indirectement.       Cette direction est composée de : une cellule d'appui transversal, un service administratif et financier, un service Industrilab, un service d'appui à l'export, un département des filières d'excellence, lui-même composé de deux services : services mutations industrielles et environnementales, service bio-économie et alimentation.   

Finalité du métier

Sous l'autorité du Manager de Direction, le manager intermédiaire est chargé de l'organisation et de la réalisation opérationnelle des dispositifs correspondant aux missions du service et concourant à la mise en œuvre des politiques publiques ou fonctionnelles en mobilisant les ressources nécessaires. Il assure le management opérationnel des équipes organisées le cas échéant en multi-sites et en secteurs et leur décline des objectifs opérationnels en supervisant leur réalisation.

Activités du métier

Superviser l’organisation de son service en fonction des compétences nécessaires et disponibles, tout en veillant à la cohérence des pratiques professionnelles et à l'adhésion des collaborateurs dont il a la responsabilité ,
Aider à la décision et mobiliser son expertise et celle de ces collaborateurs dans son domaine d’intervention ,
Conduire des réunions d'équipes et/ou de négociation avec les partenaires internes et externes ,
Participer à l’élaboration des documents administratifs nécessaire à la tenue des différentes instances régionales ,
Manager les ressources humaines du service : gestion d’équipes pluridisciplinaires, mise en place de délégations, mobilisation des compétences, motivation des équipes, hiérarchisation des priorités, coordination des entretiens et évaluations annuelles, régulation les relations internes, préservation de la qualité des conditions de travail, etc... ,
Piloter, coordonner et prioriser l’activité des équipes et améliorer les dispositifs de contrôle et de suivi ,
Donner du sens et favoriser la circulation de l’information et de la communication ,
Prendre toute décision à l’échelle du service au moyen d’éléments de diagnostic, d’analyse et de proposition ,
Évaluer l'activité du Service et partager ses résultats avec la hiérarchie et ses équipes ,
Être force de proposition sur l'optimisation des ressources ,
Contribuer à la sécurisation de l'institution en mettant en œuvre les processus définis ,
Conduire le projet de Service et suivre sa mise en œuvre ,

Activités spécifiques

Le département compte en son sein deux services, chacun dédié à des secteurs d'activité économique différents, donc adressant des réseaux de partenaires également spécifiques. Le choix de ces secteurs prioritaires est cohérent avec les orientations déjà tracées par le Conseil régional (feuille de route rev 3, Stratégie de spécialisation intelligente portée par la direction).       Le service Bio-économie et Alimentation recouvre plusieurs domaines d'intervention de la Région : agro-alimentaire, halieutique (pêches maritimes et aquaculture), bio-économie. Ceux-ci étaient antérieurement appréhendés dans des organisations différentes, ou éclatées. Le premier objectif de cette organisation est de concentrer des moyens d'actions, sur un registre (la bio-économie, de façon générale) qui fait partie des domaines d'excellence des Hauts-de-France.   Le second objectif est de parvenir à un décloisonnement des sujets, en dégageant des synergies au sein des équipes. Ainsi, grâce aux moyens mutualisés, il s'agit de garantir une mise en œuvre plus efficiente :   - Du Master plan Bio-économie   - De la feuille de route de l'agroalimentaire (avec l'appui du " Hub Agro ")   - Du plan d'action régional pour la pêche et l'aquaculture tel qu'il résulte des états régionaux de la pêche (Juin 2022).       
L'enjeu de la réorganisation de l'écosystème d'appui aux entreprises devra être pris en compte fortement dans les objectifs du service.       
Le service comprend par ailleurs un secteur FEAMPA qui est mobilisé spécifiquement sur la mise en œuvre de la convention-cadre entre la Région et l'Etat (DGAMPA) dédié au déploiement des mesures régionales du FEAMPA.   Ce secteur FEAMPA comprend :   - 1 responsable de secteur,   - 1 chargé de mission,   - 1 cadre administratif et financier,   - 3 gestionnaires de fonds européens,   - 1 poste d'assistant administratif.       Une vigilance particulière devra être déployée, en lien avec le/la responsable du secteur FEAMPA, pour s'assurer que les moyens humains de la cellule permettent d'assumer le plan de charge FEAMPA.   Il conviendra notamment de veiller à la bonne articulation entre l'ingénierie du service et l'instruction des dossiers FEAMPA.      
 Le/La responsable de service participera activement à l'animation des collectifs de travail, au sein de ce service et en articulation avec les autres services. L'enjeu est notamment de parvenir rapidement à une bonne appropriation collective, des éléments-clés touchant aux différentes chaines de valeur, aux enjeux d'évolution, actions emblématiques à mettre en œuvre, tant pour l'agroalimentaire, la filière halieutique, la bio-économie, ou la santé.   A travers ce fonctionnement collectif, la Région pourra pleinement jouer son rôle d'interlocuteur face aux têtes de réseaux sectorielles et acteurs économiques experts des différents sujets adressés.    
Il / Elle sera également très attentive au travail transversal, en particulier avec la direction des entreprises.

Profil

Diplômes : Diplôme ou expérience souhaitée dans le domaine Niveau Bac +4 / Bac +5

Expériences : expérience souhaitée 2 ans

Profil requis :
Capacité au management
Capacité dans la conduite de réunion
Connaissances des marchés publics
Capacité d'initiative, d'écoute et de coordination
Capacité rédactionnelle et de synthèse 
Diplomate, disponible et étant force de proposition
Ouvert d'esprit et ayant le sens des relations humaines et du travail de groupe
Sens du contact et qualités relationnelles confirmées 
Capacité d'adaptation
Capacité de synthèse
Capacité rédactionnelle
Capacité à réaliser des tableaux de bord de pilotage et de suivi
Qualités organisationnelles
Rigueur
Réserve et confidentialité 

Permis : permis B obligatoire

Conditions de travail

Contraintes horaires : amplitudes horaire

 

Avantages proposés par la collectivité :

-          5 formules de temps de travail ouvertes à tous les agents

-          Participation de la région à une protection sociale complémentaire avantageuse pour l’agent et ses ayants – droits,

-          Aide complémentaire RQTH

-          L’allocation de garde « jeunes enfants » pour les agents dont l’indice majoré est inférieur à 486

-          Prise en charge à hauteur de 75% des frais de trajet domiciletravail pour le transport en commun

-          Titres restaurant ou carte restaurant d’une valeur faciale de 8,50 € comprenant une prise en charge de l’employeur

-          Adhésion à plusieurs comités d’action sociale

-          Forfait mobilités durables jusqu’à 300 €/an pour les agents se déplaçant en trottinette, ou en autopartage

-          Télétravail jusqu’à 3 jours/semaine (pour les postes éligibles)

-          Accompagnement sur mesure tout au long du parcours professionnel

 

Envoyer à un ami
Postuler
Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.